Infos Pratique

Articles et communiqués pour tous savoir sur tout !

Choisir l’assurance de crédit immobilier, une pratique à cultiver

La loi Lagarde a beau intervenir en faveur des emprunteurs en leur offrant l’opportunité de choisir librement leur assurance de prêt immobilier, mais il semble que beaucoup d’emprunteurs négligent encore cet atout. La délégation d’assurance permet pourtant de réaliser des économies conséquentes qui viennent alléger le coût du crédit souscrit.

Un droit connu, mais peu revendiqué

La loi Lagarde ouvre la voie à la recherche d’une assurance de prêt immobilier moins chère et plus performante. Malgré le fait que la majorité des emprunteurs connaissent leur droit, de nombreuses enquêtes révèlent que la plupart des consommateurs souscrivent au final l’offre d’assurance groupe proposée par la banque. Les raisons de cette réticence sont nombreuses à savoir le manque de temps pour pouvoir réellement choisir, les chantages tarifaires souvent appliqués par les banques ou des offres de délégation d’assurance qui essuient un refus.
Plusieurs réformes et dispositifs sont ainsi venus compléter et renforcer la loi Lagarde, le but étant de dissocier les deux activités : activités bancaires et assurances. Le 28 janvier 2014, le Sénat a donc voté plusieurs points qui rentrent dans le cadre du projet de loi de séparation et de régularisation des activités bancaires. Ces lignes qui ont été revues consistent à donner une piqure de rappel aux banques quant à leur obligation d’informer leurs clients de leur droit, à savoir celui de pouvoir choisir une assurance de prêt immobilier autre que celle incluse dans l’offre de crédit.
Les établissements bancaires doivent également réagir plus rapidement face aux offres qui leur sont soumises afin de permettre à l’emprunteur de chercher une assurance de crédit moins cher ailleurs si le produit qu’il a choisi n’est pas accepté. À noter que l’assurance proposée doit présenter au moins les mêmes garanties que celle de la banque pour être approuvée.

Un an pour changer d’avis

Si pour une quelconque raison, le souscripteur d’un prêt immobilier a dû signer un contrat d’assurance qui ne lui satisfait pas réellement, il a un délai d’un an pour trouver un autre assureur. C’est ce que la loi Hamon a apporté de neuf dans le domaine de l’assurance de prêt. La mise en application de ce dispositif va ainsi permettre aux emprunteurs de mettre à profit leur liberté de choisir afin de réaliser le plus d’économie sur le coût de leur assurance, et de ce fait, de leur crédit immobilier. Comment changer d'assurance ?
Il faut savoir qu’en s’adressant à des courtiers spécialisés en assurance de crédit immobilier, il est possible de faire jusqu’à 30 % à 40 % d’économies. La mise en concurrence des compagnies d’assurance permet plus facilement de bénéficier de la meilleure offre d’assurance emprunteur. Grâce au dispositif initié par Benoît Hamon, les candidats à un crédit immobilier pourront concentrer leurs efforts sur la recherche du prêt le plus avantageux et prendre leur temps dans la recherche de l’assurance de prêt adaptée bien que l’idéal serait toujours de contracter au même moment le bon prêt et l’assurance la plus avantageuse.